« Dès que j’ai entendu le mot culture, j’ai su que je voulais participer à ce concours et que mon sujet serait la Casbah », raconte Inès Nayli, une journaliste et créatrice de contenus algérienne qui s’est associée au réalisateur Zac HT pour produire Mon Patrimoine, Ma Culture. Leur court-métrage a été récompensé dans la catégorie innovante du TANDEM journaliste/artiste, « l’une des plus difficiles » selon les organisateurs du concours, mais pour laquelle ils ont reçu le plus de candidatures.

« Notre travail est centré sur la culture sous toutes ses formes, matérielles comme immatérielles », explique Inès, précisant qu’ils ont choisi la Casbah d’Alger comme l’« incarnation architecturale parfaite de la culture ». « Nous avons filmé la citadelle elle-même, mais également les personnes qui représentent son intégration dans le monde moderne, notamment à travers les yeux de Khadija, une jeune créatrice qui intègrent des tissages traditionnels dans des vêtements modernes et élégants. » Le duo s’est ensuite rendu à Tizi Ouzou, une ville de montagne située en Kabylie, une région du centre-nord de l’Algérie, où il a imaginé l’aspect « immatériel » de la culture algérienne, entre tradition et préservation du patrimoine.

Lire en : Arabic English
Thématiques
Culture Jeunesse Médias Société civile